L’inventeur du basket-ball était éducateur et homme d’église canadien.

Né le 6 novembre 1861 à Almonte dans l’Ontario (Canada), James NAISMITH s’installa dans le Massachusetts aux Etats-Unis et travailla comme directeur des activités physiques au collège de Springfield au sein de l’YMCA (Young Men’s Christian Association).

 

naismith1.bmp (455022 octets)

 

Les raisons qui poussèrent James NAISMITH à inventer le basket-ball découlaient à la fois de ses principes religieux et de la difficulté d’être un éducateur. James NAISMITH était un fervent partisan de la divise : « un esprit sain dans un corps sain ».

James NAISMITH travailla de nombreux mois sur un projet susceptible d’intéresser les élèves les plus indisciplinés. Les enjeux étaient nombreux. Ainsi, il fallait trouver un jeu motivant qui deviendrait un sport jouable en hiver dans un gymnase et qui prendrait place entre la saison de football américain et celle du baseball.

Il tenta d’adapter le football (soccer), le football américain et le jeu de crosse aux dimensions d’une salle de sport mais décida d’analyser les qualités qu’il attendait d’un sport en salle.

 

naismith2.bmp (241974 octets)

 

Après bien des tâtonnements et des essais de toutes sortes, il instaura 5 principes fondamentaux :

1. On joue uniquement avec les mains sans pouvoir dissimuler le ballon qui doit être gros et léger.

2. Il est interdit de courir avec la balle en raison de l’exiguïté des gymnases et du contrôle de soi recherché.

3. Les contacts chocs sont interdits.

4. Tout joueur peut obtenir la balle à n’importe quel moment.

5. Le but est horizontal et élevé.

Le 21 décembre 1891, James NAISMITH placarda les 13 règles du jeu et cloua 2 paniers à fruits sur les balcons du gymnase du collège de Springfield.

 

Le 15 janvier 1892, les 13 règles originelles du jeu furent publiées dans « LeTriangle », bulletin de l’YMCA de Springfield.

Le premier match officiel eut lieu le 20 janvier 1892 à Springfield.

James NAISMITH atteignait son objectif : créer un sport pour tous où l’adresse l’emporte sur la force, la rapidité sur la puissance.

 

naismith3.bmp (188346 octets)

 

Le 11 mars 1892 vit la première démonstration officielle d’un nouveau sport baptisé basket-ball (le panier et la balle).

Le basket-ball se répandit rapidement aux Etats-Unis grâce au mouvement YMCA à travers les lycées, les collèges et les universités.

 

gymnase1.jpg (6547 octets)   gymnase2.bmp (97734 octets)

- Le gymnase du collège de Springfield -

 

Il fut introduit en Europe en 1892 par le Professeur RIDEOUT.

En 1893, le ballon de football (soccer) utilisé jusqu’alors est abandonné au profit d’un ballon spécialement conçu.

En 1894, l’introduction du panneau allait empêcher toute intervention manuelle ou autre des spectateurs sur la trajectoire de la balle.

 

En 1909, le premier match international se déroula à Saint-Pétersbourg entre le Russian Mayak Sports Club et une sélection de l’YMCA.

La Fédération International de Basket-ball vit le jour en 1932.

 

old1.bmp (39254 octets)

 

La règle des 3 secondes et celle des 10 secondes (temps imparti à l’équipe attaquante pour passer la ligne médiane) furent introduites en 1933.

En 1934, le premier tournoi de basket-ball fut organisé au Madison Square Garden devant 17 000 spectateurs.

En 1936 fut supprimé l’entre-deux au milieu du terrain après chaque panier marqué et le basket-ball fit son apparition aux Jeux Olympiques de Berlin.

 

jo1936.bmp (109086 octets)

- Aux Jeux Olympiques de 1936 à Berlin -

 

Le 20 février 1940 eut lieu la première retransmission télévisée d’un match.

En 1950, à Buenos Aires, se déroula le premier championnat du monde masculin (remporté par l’Argentine).

James NAISMITH mourut le 28 novembre 1939. On peut considérer que cet éducateur hors pair a apporté une immense contribution au sport moderne en créant le basket-ball pratiqué à l’heure actuelle par plus de 300 millions de joueurs dans le monde entier.

 

 

 Par Marc DZALBA-LYNDIS